Chemin : Accueil > Blog bio > Habitat & Jardin > Une piscine naturelle, écologique

Une piscine naturelle, écologique

Par Karine pour Bio et Bien-être - Imprimer cet article

Faites le choix d'un bassin écologique dans votre jardin

La piscine naturelle ou biologique est l'aliance d'un bassin de baignade et d'un jardin aquatique.

Alternative à la piscine traditionnelle traitée avec des produits chimiques, celle-ci a recours à la filtration biologique.

 

Mais avant de l’envisager pleinement, découvrez :

  • Comment elle fonctionne ?

  • Quels sont ses avantages et ses inconvénients ?

  • Quel est son emplacement idéal ?

  • Quelles plantes choisir ?

  • Comment l’entretenir ?

  • Comment la construire ?


Piscine Biologique

 

Qu'est-ce qu'une piscine naturelle ou biologique ?

C’est un étang de baignade naturel. Composé de plantes, sables, roches, où bactéries et animaux sont indispensables au bon équilibre de son écosystème.

Il existe plusieurs types de bassins. Pour savoir lequel vous convient, contacter un spécialiste de la construction de piscine naturelle.

 

 

Comment fonctionne-t-elle ?

Une piscine naturelle est composée de 3 zones bien distinctes :

 

La zone de baignade : C’est la plus grande zone. Elle est souvent équipée d'un filtre à sable, d'une écumoire, d'un compartiment de sédimentation et d'un filtre UV.


La zone de lagunage ou de plantation : cette zone est un éco- système naturel d'épuration et de filtration accueillant les plantes aquatiques qui servent à assainir et filtrer l'eau de votre bassin de natation, ainsi que les micro-organismes, et algues. Moins profonde, elle est positionnée en amont de votre bassin de natation.


La zone de régénération : elle permet d’oxygéner l’eau de votre piscine, action nécessaire pour la survie de la faune et la flore qui participe à son entretien et sa qualité. Cette zone est facultative, uniquement, si on utilise des plantes oxygénantes dans la zone de lagunage, sinon vous devrez installer une cascade, ou une fontaine.


Ces 3 zones vont assurer l’équilibre indispensable à la qualité de l’eau de votre piscine naturelle dans votre jardin.Grâce à son mode de construction, l’eau va circuler dans ces 3 zones afin de vous garantir une qualité d’eau optimale.
Ainsi l’eau passera d’abord dans le bassin de lagunage placé en amont du bassin de baignade, pour être filtrée par les végétaux, puis épurée par la faune et la flore.

 
L’installation d’une pompe pourra être nécessaire à l’amorçage du processus. Puis la circulation de l’eau doit se faire environ deux fois par jour afin de conserver une eau toujours propre et limpide..


Puis-je chauffer l’eau de ma piscine naturelle ?

Non, l’eau de votre piscine naturelle doit être constamment à température ambiante, pour préserver l’équilibre biologique de son écosystème. Vous pourrez installer des capteurs solaires, mais l’eau ne devra pas dépasser les 24°.

 

 

Avantages et inconvénients d'une piscine naturelle

Les 10 Avantages de votre piscine naturelle


  1. une eau pure sans chlore ou autre traitement chimique : adieu les yeux rouges irrités, soucis respiratoires, et cheveux abîmés

  2. une eau bénéfique pour le ph de votre peau : pas de risque d’allergie, ou d’irritation

  3. une eau sans algue, ni parasite du type “Moustique”

  4. bonne pour la nature, elle ne pollue pas. Bienvenue aux libellules et grenouilles !

  5. s’intègre naturellement dans votre jardin : elle embellit votre jardin.

  6. esthétique, même en hiver car elle n’a pas besoin d’être bâchée

  7. entretien simplifié : pas besoin de changer l’eau. Les plantes doivent être taillées quelques fois dans l’année. La seule chose à faire régulièrement, c’est de nettoyer le filtre et d’enlever les feuilles potentielles qui seraient tombées sur la surface de l’eau.

  8. entretien moins onéreux : pas besoin d'acheter tout un tas de produits d'entretien chimique

  9. piscine non soumise à imposition

  10. piscine non soumise à des règles de sécurité - pas de produit chimique !



Inconvénients

 

  • un prix plus élevé que pour une piscine classique : Comptez entre 15000 et 35000 €

  • une eau qui ne peut être chauffée au-delà de 24°

  • Première année, première baignade : il faut attendre que l'éco-système soit installé et ne pas perturber son développement avant la première baignade.
    Plus vos plantes seront bien installées, plus votre eau sera claire. Patience.

  • évaporation de l'eau en grande quantité, il faut donc en rajouter régulièrement

  • onéreuse en électricité : la pompe de la piscine doit fonctionner en continue, pour que l’eau circule entre les 3 zones.

 

 

Où placer votre piscine naturelle ?

La question de son emplacement est primordial.
Il faut qu’elle soit dans un endroit ensoleillé pour le bien-être des plantes du lagunage, mais pas trop, car  trop de soleil pourrait nuire à leur survie et accélérer la prolifération des algues et des bactéries.
> Optez pour un emplacement semi-ombragé.

 


Quelles plantes choisir ?

Pour que l’eau de votre bassin de baignade biologique reste la plus propre possible, il faut choisir les plantes idéales pour la zone de lagunage. Demander conseils à un professionnel est donc primordial à la survie de l’écosystème que vous allez créer.

Il vous aidera à choisir en qualité et quantité juste les plantes flottantes, plantes purificatrices et plantes oxygénantes, selon la taille de votre piscine. Leur rôle sera de réguler le niveau en nutriments de l’eau et de participer au développement de bactéries et d’animaux.

Les bactéries et animaux de votre bassin viendront s’installer naturellement petit à petit, au fur et à mesure que vos plantes poussent. Ils permettront de transformer les déchets organiques de l’eau en nutriments assimilables par les plantes.



Comment entretenir une piscine naturelle ?

Bien que vos plantes contribuent naturellement à cet entretien, votre intervention reste nécessaire pour le nettoyage du fond et des parois, afin de retirer les algues qui ont pu s’y déposer. Vous pouvez pour cette tâche vous équiper d’un robot pour piscine naturelle.
Comme pour une piscine classique, il faut ramasser les feuilles et fleurs qui flottent à la surface de l’eau. une fois par semaine au minimum de Mai à Octobre, puis une fois par mois en hors saison.

Enfin, une fois par an, vers la fin du mois d’octobre, pensez à tailler les plantes de la zone de lagunage.



Construire une piscine naturelle

La construction d’une piscine naturelle peut se faire en auto-construction mais il est vivement recommandé de faire appel à un professionnel spécialiste de la piscine biologique, que ce soit pour les travaux de terrassement, la construction du bassin et l’élaboration des différentes zones.

Il saura aussi vous conseiller sur le choix des plantes aquatiques et le bon maintien de son écosystème. N’hésitez pas à consulter notre annuaire pour trouver le spécialiste qu’il vous faut, à comparer les offres et les prix.

 

 


                        > Trouver un professionnel de la piscine naturelle <

 


Autres articles à lire : 


 

 

Commentaires (0)

Soyez le premier à commenter cet article !

Soumettre un commentaire

Prénom/Nom :
Mail :  (votre mail sera ni affiché ni diffusé)
Message :
Important ! Votre message sera affiché après validation par notre équipe.

Blog bio
Nichées dans de magnifiques paysages, de nombreuses piscines municipales naturelles ouvrent l...
Lire la suite

Produits à la une

Produits en promotion