Accès client :   Mot de passe perdu ?
Annuaire produits du Bio et du Bien-être
Inscription à la newsletter

Produits à la une

Produits en promotion

Chemin : Accueil > Blog bio > Maison > LA GEOBIOLOGIE : Un facteur de Santé PUBLIQUE

LA GEOBIOLOGIE : Un facteur de Santé PUBLIQUE

Même s’il est plus facile de parler de la Géobiologie aujourd’hui qu’il y a 5 ou 10 ans, il serait prétentieux de prétendre la décrire dans son intégralité tant les approches peuvent être différentes d’une école à l’autre...

 

 

LA GEOBIOLOGIE : Un facteur de Santé PUBLIQUE

 

...Et du fait que cet « Art » ou « Pseudo Science » évolue également rapidement afin de s’adapter en permanence à un environnement de plus en plus hostile pour le « Vivant ».

 

Toutefois, il y a des fondamentaux, des données  incontournables que l’on peut aborder sans heurter les consciences et le formatage des esprits. Depuis son apparition sur Terre, l’homme ainsi que l’ensemble du règne du « vivant » incluant les règnes végétal, animal, voire minéral est soumis à de nombreux rayonnements permanents en provenance du Cosmos d’une part, et de la Terre Mère d’autre part. 

 

LES RAYONNEMENETS NATURELS :

 

Les rayonnements « Cosmiques » avec leur composante permanente, galactique, constituée de particules hautement énergétiques de l’ordre du GeV,  en provenance des Super Nova, Pulsar et étoiles massives sous forme de protons, neutrons, neutrinos, bosons, et de photons particule spéciale associée aux ondes électromagnétiques et la lumière ; et les rayonnements solaire et lunaire, qui rythment toute forme de vie sur Terre.  

 

Les rayonnements « Telluriques » émanant du corps de notre planète : son champ magnétique d’abord sans lequel la vie sur Terre serait impossible car il est à l’origine de ce fameux bouclier « la ceinture de Allen » qui nous protège des rayonnements galactiques et solaires. Il interagit par ailleurs avec d’autres phénomènes également permanents tels que la « résonnance de Schumann », onde stationnaire autour de la terre qui vibre autour des fréquences du cerveau humain, et syntonisant le règne du vivant ; également les rayonnements issus des grands réseaux telluriques, planétaires, de moyenne profondeur, et de surface qui constituent système de circulation énergétique; enfin, les rayonnements issus des réseaux géomagnétiques dont les plus connus « Hartmann » « Curry » seraient dû à la fusion de métaux lourds dans le noyau central.

Enfin, la science officielle a identifié un certain nombre de grandes constantes universelles telles que la Gravitation, la vitesse de la lumière, la constante de Planck etc. [il y en a plus d’une vingtaine] qui régissent la vie sur notre petite planète d’un rayon de 6000 km, cette dimension laissant à réfléchir, si on la compare aux dimensions de la France.
En fait, l’univers est le résultat d’un super programme informatique, le moindre écart dans l’une de ces constantes, rendant impossible d’une part la formation de notre système planétaire et d’autre par l’apparition de la vie (le carbone et l’hydrogène)
 

Rayonnements Cosmiques et Telluriques ne s’opposent pas, ils se complètent et  leur subtile équilibre va déterminer le « Champ vital du Lieu », ce qu’on appelle en géobiologie : le taux vibratoire qui constitue un marqueur important de la qualité énergétique d’un Lieu, mais également d’un être vivant. Qu’un de ces deux types de rayonnements soit perturbé par une cause quelconque  et ce taux vibratoire va chuter, entrainant avec lui, un « mal-être » des occupants du Lieu.

Jusque-là tout va bien, nous sommes restés « acceptable » pour l’ensemble de la communauté scientifique, mais nous devons aborder maintenant d’autres phénomènes plus ésotériques qui, s’ils sont « pressentis » aujourd’hui par l’astrophysique,  ne sont mesurables que par la radiesthésie, du moins jusqu’à maintenant.

 

LE CHAMP MORPHIQUE OU AKASHIQUE :

C’est le concept le plus difficile pour les esprits cartésiens. Selon Ervin Laszlo, docteur et philosophe du Club de Budapest, il s’agit d’une « mer d’essences subtiles à partir desquelles tout émerge » une matrice contenant toute la mémoire universelle. C’est par lui que tout est relié, interconnecté. Tout ce qui s’est passé dans le monde jusqu’à ce jour est un effet de « l’information » qui y est stockée, y compris toutes vos formes-pensée positives ou négatives. C’est par lui que le radiesthésiste, peut travailler à distance, en temps réel  car le transfert de l’information y est instantané. 

 

LES ONDES DE FORME : 

Ce que nous appelons substance physique [ou matière] n’est en réalité qu’une concentration intangible d’ondes de forme – Albert Einstein.
Les ondes de forme sont des vibrations de « nature » électromagnétique, et de très faible énergie. Trois facteurs ont été mis en évidence pour générer une onde de forme : un champ de gravitation, un flux d’énergie orienté, un intercepteur polarisé [corps solide de densité différente de celle du milieu ambiant]. Elles sont caractérisées par une phase magnétique et une phase électrique ou encore selon les écoles, par un champ de torsion (spin) droit ou gauche. Elles impactent directement le développement et fonctionnement des cellules du vivant. En phase magnétique, certaines présentent un intérêt curatif sur l’environnement et les chakras de l’homme. Elles ont été mise en évidence par les travaux de Enel, Morel, Chaumery, De Lafoy, Ruppert Sheldrake, et  De Belizal dont les expériences ont permis la mesure de ces phénomènes, et ce, de façon répétitive. En clair cela signifie que tout rayonnement rencontrant sur son trajet un corps de densité différente subi une réfraction porteuse d’une « signature et d’une information » spécifique. En phase électrique, elles sont à l’origine de bien des nuisances rencontrées en géobiologie. De Belizal, les a codifiées en « vibrations-couleurs » en fonction de « l’information » qu’elles véhiculent. On les recherchera donc systématiquement lors de l’Etude d’un lieu.

 

ET L’HOMME DANS CET UNIVERS ? :

Selon la tradition, c’est un « être de lumière crée à l’image de Dieu ». En tous cas, c’est un être « émetteur et récepteur ». Tous ses organes, toutes ses cellules, vibrent avec une fréquence propre, et interagissent. Son cerveau droit peut capter l’information en provenance du champ morphique, mais la transmission à son cerveau gauche à des fins opérationnelles, ne peut se faire aujourd’hui qu’en état de « conscience modifié » [chamane, médium,  radiesthésiste sur des plans différents] car la société moderne nous  a confinés, formatés, dans un état de conscience rétréci, limité, ne permettant plus l’approche du monde réel dans son intégralité « matière – espace/temps – énergie - information » 

 

LA GEOBIOLOGIE OPERATIVE ACTUELLE :

Elle se propose, d’identifier les divers phénomènes et  nuisances d’ordre naturel, artificiel, paranormal, pouvant s’exercer sur un  lieu donné, de les neutraliser ou les utiliser, pour au final harmoniser  la relation Lieu / Occupants [ces derniers pouvant appartenir à des règnes différents] et rétablir « l’ordre » qui est une des constantes de l’univers. Car tout tend vers l’ordre et la néguentropie depuis le premier milliardième de seconde après le Big Bang.

 

Les phénomènes d’ordre naturel : Le marqueur principal restant le taux vibratoire exprimé en Unités Bovis, [nano longueur d’onde découlant de l’Angström] qui comme expliqué plus haut est la résultante des force cosmo-telluriques s’exerçant sur le lieu.

On recherchera : 

- Les lignes de force négatives de phase  électrique, nocives pour le règne du vivant qui portent  en surface la signature  des accidents du sous-sol caractérisés en vibration-couleur selon la codification De Belizal,  et qualifié en intensité ou coefficient d’impact sur le site. [courants, nappes d’eau, failles, volumes bouchés, pollution électrique des courants d’eau, des réseaux géomagnétiques …] 

- Les cheminées cosmo-telluriques : points d’échange énergétique entre Terre et Cosmos, très dérangeantes pour les organismes vivant du fait de l’inversion régulière du sens de l’énergie en leur centre. Le géobiologue sait entrer en contact avec ces entités de la Terre par psychokinèse. 

- Les points d’énergie du réseau tellurique pouvant être utilisés pour traiter le lieu. On privilégiera les points vibrant en Bleu magnétique pour les harmonisations finales.

- Les vibrations-couleur dominantes par zone ou locaux et adéquation avec leur usage.

- Les principaux réseaux géomagnétiques, véritable grilles planétaires témoins des métaux en fusion. [Curry, Hartmann … mais aussi réseaux sacrés en phase magnétique]

- La nature et composition des sols absorbant ou réflecteur vis-à-vis des rayonnements.

- Les taux de radioactivité, de radon, d’ionisation.

- Les équilibres cosmo tellurique, Yin Yang.

 

Les phénomènes d’ordre artificiel :

- Les rayonnements découlant  du réseau de distribution électrique, depuis la ligne THT jusqu’à l’installation électrique  de l’utilisateur. 

- Les rayonnements découlant du réseau de téléphonie mobile de plus en plus dense. Ces rayonnements commencent à impacter le réseau de distribution de l’eau via les châteaux d’eau.

- Autres pollutions électromagnétiques diverses, télécom, radars, applications militaires etc…

- Les réseaux wifi dans les lieux de travail et habitations.

- Les éoliennes impactant souvent les exploitations agricoles.

- Pollutions chimiques, métaux lourds, consécutives aux activités humaines.

- Autres pollutions environnementales et de construction  

 

Les phénomènes d’ordre paranormal :

- Origine karmique, voutes, entités, occulte, vampirisme énergétique.

- Mémoires ancestrales, transgénérationnelles, syndrome du gisant, conflit d’âme.

- mémoires des murs, objets chargés.

 

EN CONCLUSION : l’homme moderne, de par les activités humaines et les nouvelles technologies, accentuant  pour certaines, le clivage d’avec les éléments naturels,  est aujourd’hui confronté à un nombre croissant de nuisances, impactant son équilibre énergétique et cellulaire. Face à toutes ces causes possibles d’inconfort, de mal-être, voire de pathologies plus sérieuses, la Géobiologie, après l’alimentation que nous ingérons et l’air que nous respirons au quotidien, devient un vrai facteur de santé publique. Non reconnue par la « Science » ignorée des pouvoirs publics, et occultée par les médias [notamment ses succès dans certains élevages, et espaces de cultures]  elle devra s’imposer par ses résultats de proximité.

Toutefois, étant donnée les avancées actuelles, en Astrophysique, en Neurosciences, il est  probable que des passerelles soient mises en évidence dans un futur proche.  

 Tous ceux qui sont sérieusement impliqués dans la science finiront par comprendre qu’un Esprit, immensément supérieur à celui de l’homme,  se manifeste dans les Lois  de l’univers.Albert Einstein



Pierre LE LABOUSSE, géobiologue(56 et tous départements) 
LES ENERGIES DE LA TERRE   -    
www.energiezh-an-douar.bzh

 

 

 

Commentaires (0)

Soyez le premier à commenter cet article !

Soumettre un commentaire

Votre nom/pseudo :
Votre mail :  (votre mail sera ni affiché ni diffusé)
Votre message :
Important ! Votre message sera affiché après validation par notre équipe.